Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'infos, reportages et interviews ouvert individuellement aux jeunes, 13 à 18 ans, ou collectivement aux classes pour écrire des articles commentés par des étudiants de l'EPJT Ecole Publique de Journalisme de Tours (carte jeune reporter remise après publication du premier article). Inscription libre et gratuite, charte reporters et fiches conseils ci-dessous sur onglet «Pages». Blog créé en 2015 par la M.F.R. de Bourgueil (37), Centre de formation par alternance pour jeunes et adultes. Il existe un autre blog pour les plus jeunes 8/13 ans www.jeunesreporters8ans13ans.fr . Pour recevoir la newsletter mensuelle reporters, cliquez sur «S’abonner» et pour vos questions sur "Contact"

24 Nov

"C'est important de passer par le reportage avant de faire autre chose." Thomas Hugues

Publié par Manon B., 17 ans  - Catégories :  #Info, #interview

Ce matin, vendredi 23 Septembre, l'équipe des jeunes reporters a rencontré le journaliste, présentateur et animateur Thomas Hugues au Congrès National des Pompiers.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel ?

Bien sûr ! J'ai fait un Bac Economique, à l'époque ça s'appelait un BAC B. Ensuite j'ai fait Science Po, à Bordeaux et après, l'Ecole de Journalisme de Lille, ce qui fait un BAC +6. En sortant de l'Ecole de journalisme de Lille, j'ai eu un stage à TF1, qui était un stage fourni par l'école. Les grandes rédactions venaient chercher les jeunes journalistes pour des stages estivaux et en fonction de la spécialité que l'on avait choisie, on allait en télé, en radio, en presse écrite, en agence de presse...

Et alors je me suis retrouvé à TF1, normalement pour 2 mois et j'y suis resté 17 ans. J'y suis rentré j'étais stagiaire, je suis resté comme pigiste. Je suis arrivé au bon moment, j'ai beaucoup bossé aussi pour mon stage. Ils voulaient que je prenne mes week-ends et je leur disais ''Oui, oui, bien sûr !" et j'étais toujours là le samedi matin, il y avait des reportages à faire... Et donc j'étais pigiste puis je suis passé sous contrat à TF1.

J'ai fait pas mal de reportages. On commence toujours par les infos générales où l'on fait un peu de tout. C'est très formateur parce qu'on va sur le terrain, on est confronté à des réalités différentes, on est confronté aux premiers pièges du métier et aux règles de base qui sont d'avoir des sources fiables, de regrouper, de ne pas se contenter des ''on dit'' ou d'info lues ailleurs dans d'autres articles de presse, de vérifier et de valider ses propres informations. Quand on est reporter sur le terrain c'est le premier cercle, c'est la première dimension dans laquelle on doit appliquer ces principes. C'est pour ça que je pense que c'est important de passer par le reportage avant de faire autre chose car ces principes-là m'ont servi quelque soit les jobs que j'ai pu faire, à TF1 et ailleurs, que se soit comme chef de service, chef des informations, présentateur du journal télévisé, rédacteur en chef ou comme présentateur du magasine "Sept à Huit".

Ces règles-là sont vraiment les règles de base. La vérification, le regroupement, les sources, les sources directes, j'insiste là-dessus surtout aujourd'hui, avec internet on a une facilité à trouver de l'information vite et partout mais pas forcément sourcée. Donc, il faut prendre son téléphone pour parler aux gens, aller voir les gens pour être sûr de ce qu'on raconte. Et ça, ça m'a servi depuis 27 que je fais ce métier. Je suis sorti de l'école en Juin 1989 et je suis entré à TF1 en Aout 1989. Après j'ai fait plein de choses, j'ai fait i-télé pendant deux ans ensuite un magazine média sur France 5 pendant 8 ans et là je suis sur RTL, un média génial :la radio. S'il y en a un à choisir, ce serait même plutôt celui-là. J'ai une émission tous les soirs en direct, de 20h à 22h. ça s'appelle ''La curiosité est un vilain défaut". Ce qui est une antiphrase, évidement surtout pour un journaliste.

 

Pourquoi avez-vous quitté TF1 ?

C'est une longue histoire parce qu'il y a une époque à TF1 où je faisais la présentation et la rédaction en chef de ''Sept à Huit'' plus la présentation et co-rédaction en chef du 20h.

Et puis, à la suite de la diffusion de plusieurs reportages dans ''Sept à Huit", j'ai eu une direction éditoriale au-dessus de moi, qui s'est resserrée. Il y avait déjà un directeur de la rédaction, un directeur de l'information, évidement on n'était pas tout seul dans notre coin et on avait des discussions avec eux mais d'un coup, c'était comme si un super rédacteur en chef vérifiait tout pour que les sujets soient bien calibrés donc ça a été un premier accro assez important.

Donc après, je vous passe les détails mais disons que l'on m'a nommé à un poste qui s'est avéré être une coquille vide deux, trois mois après et j'ai pris la décision de partir. J'avais le sentiment qu'ils vidaient petit à petit ce qui faisait métier à TF1. Ils m'ont d'abord retiré la présentation du journal et ensuite ils ont mis un rédacteur en chef au-dessus de moi à ''Sept à Huit'', ils m'ont nommé directeur des magazines des opérations spéciales de l'info et quand il s'agissait de nommer des gens, c'était d'autres que moi qui prenaient la décision alors que c'était mon rôle de directeur.

 

Donc maintenant, vous faites de la radio ?

Je fais de la radio sur RTL. La radio, c'est ce que j'ai avancé tout à l'heure, c'est un média qui est fabuleux parce que c'est un média qui fait d'abord et avant tout appel à l'imagination de l'auditeur. On écoute un programme, que l'on peut regarder sur RTL.fr évidemment mais ça reste une écoute un peu anecdotique en nombre par rapport aux auditeurs qui sont simplement dans leur voiture ou chez eux en train de préparer le repas et de nous écouter vu que moi, je fais entre 20h et 22h. C'est un média qui fait appel à l'imagination de l'auditeur, c'est un média de proximité, c'est un média de chaleur humaine. C'est assez difficile à expliquer mais c'est comme si je sentais les gens à qui je parle. En télé, il y a la caméra, on sait que derrière il y a potentiellement des millions de téléspectateurs. 

Manon B., 17 ans Chinon

crédit photo personnel

crédit photo personnel

"C'est important de passer par le reportage avant de faire autre chose." Thomas Hugues

Salut Manon.

Je tiens tout d’abord à m’excuser pour l’énorme retard dans notre réponse pour ton commentaire. En ce qui concerne ton interview, elle est vraiment intéressante. Tu as su poser des questions pertinentes qui nous permettent de mieux cerner le personnage. Attention toutefois pour la première réponse qui est assez longue. Pour pallier ce problème, tu as la possibilité de trouver une ou deux questions à rajouter qui te permettront de scinder cette grande première réponse. Il faut bien entendu que les questions que tu trouves soient en adéquation avec la réponse que tu as déjà. En aucun cas tu ne peux modifier la réponse pour qu’elle concorde plus à la question que tu as trouvée. Cela te permet simplement d’avoir une interview plus aérée et donc qui donne plus envie de la lire. Et pour le titre, dans une interview, c’est généralement une citation provenant des réponses qui est mise en titre. Une citation qui reflète bien l’ensemble du discours de l’intervenant. Mises à par ces quelques remarques, je trouve que tu t’es bien débrouillée. Bonne chance pour la suite. .

Yleanna, étudiante en deuxième année de journalisme à Tours/EPJT

Commenter cet article

À propos

Blog d'infos, reportages et interviews ouvert individuellement aux jeunes, 13 à 18 ans, ou collectivement aux classes pour écrire des articles commentés par des étudiants de l'EPJT Ecole Publique de Journalisme de Tours (carte jeune reporter remise après publication du premier article). Inscription libre et gratuite, charte reporters et fiches conseils ci-dessous sur onglet «Pages». Blog créé en 2015 par la M.F.R. de Bourgueil (37), Centre de formation par alternance pour jeunes et adultes. Il existe un autre blog pour les plus jeunes 8/13 ans www.jeunesreporters8ans13ans.fr . Pour recevoir la newsletter mensuelle reporters, cliquez sur «S’abonner» et pour vos questions sur "Contact"