Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'infos, reportages et interviews ouvert individuellement aux jeunes, 13 à 18 ans, ou collectivement aux classes pour écrire des articles commentés par des étudiants de l'EPJT Ecole Publique de Journalisme de Tours. Inscription libre et gratuite avec carte reporter remise après publication des premiers articles. Charte reporters et fiches conseils ci-dessous sur onglet «Pages». Ce blog a été créé en 2015 par la M.F.R. de Bourgueil (37) qui est un Centre de formation par alternance pour jeunes et adultes. Pour recevoir la newsletter mensuelle des reporters, cliquez sur «S’abonner» et pour vos questions sur "Contact"

27 Mar

Blue Whale, le jeu aux tendances suicidaires

Publié par Iliana Berson Dietsch  - Catégories :  #actu, #arobases

Photo venant du réseau social Vkontake. Il s'agit du dernier poste d'une des victime.

Photo venant du réseau social Vkontake. Il s'agit du dernier poste d'une des victime.

Le jeu « Blue Whale » fait fureur sur les réseaux sociaux russes, notamment sur Vkontakte qui est l‘équivalent au Facebook français. Mais ce jeu est aussi à l’origine de 130 suicides durant ces six derniers mois. Les suicides ayant commencés en novembre 2016.

Le nom de ce jeu fait référence aux baleines qui s’échouent sur les plages quand elles estiment que l’heure de leur mort a sonné.

Quant au jeu, le futur joueur se voit attribué un « tuteur », ou un « parrain ». Ce dernier teste les motivations de l’inscrit puis lui insigne 50 défis, un par jour. Mais ce tuteur ne se cantonne pas à lui donner des défis, il lui demande également d’immortalisé ces moments en photos ou en vidéos, qui sont ensuite posté sur les réseaux sociaux.

Les premiers jours, les challenges sont simples et insignifiants come de se lever à une certaine heure de la nuit (4h20 du matin), de regarder des films d’horreurs ou bien d’écouter telle ou telle chanson triste… Puis au fur et à mesure, les défis deviennent plus difficiles et contraignant pour le joueur : se graver une baleine dans le bras ou la jambe… Au terme des 50 jours vient l’ultime défi qui est le suicide, qui lui aussi doit être filmé. C’est pourquoi deux jeunes personnes ont été arrêtées pour non-assistance à personne en danger. Ils ont filmé le suicide de leurs amies sans réagir.

C’est ainsi que sont mortes dimanche 26 février2017 deux jeunes filles russes de 15 et 16 ans : Yulia Konstantinova et Veronika Volkona. Deux jours auparavant, une autre jeune fille non identifiées de 14 ans a connu le même sort funeste. Une autre jeune fille a été retrouvée grièvement blessée après avoir sauté du 5ème étage d’un immeuble. C’est notamment grâce à elle que les enquêteurs ont pu établir le lien qu’unissait tous ces suicides. Jusqu’ici, ils n’avaient pas encore fait le rapprochement entre les différents suicides.

Les autorités russes n’ont pas encore trouvé le ou les responsables. Néanmoins, plusieurs « groupes de la mort » sont surveillé de très près par les autorités locales.

Le ou les créateurs de ce jeu morbide ont peut-être trouvé de l’inspiration dans un livre ou dans un film… Il existe notamment un livre « Erebos, sous haute dépendance » écrit par Ursula Poznanski, une autrichienne né le 30 octobre 1968 à Vienne. Ce livre a été édité en l’an 2000, soit 16 ans avant les premiers suicides.

« Erebos » parle d’un jeu qui rend dépendant la personne y jouant. Le messager donne des missions simples au joueur qui lui paraisse insignifiantes. Peu à peu, le joueur fait tout ce que lui demande le messager sans se poser de question pour pouvoir continuer à jouer.

Dans le livre, la fin n’est pas aussi funeste que dans la réalité. Toutefois, Erebos est le nom d’une divinité grec représentant les Ténèbres et les Enfers.

On retrouve donc entre « Erebos » et « Blue Whale » des ressemblances frappantes : tout comme « Erebos », « Blue Whale » use de psychologie hypnotique et persuasive pour faire faire tout ce qu’ils veulent aux joueurs. Ces personnes ainsi fragilisées psychologiquement sont amenées à commettre des actes irréparables en parfaites confiances ; convaincu qu’il existe quelque chose de meilleur après la mort.

Citations des victimes sur les réseaux sociaux :

  • « Fin »

  • « Quand tu penses que tu deviens de plus en plus inutile »

  • « Je suis un fantôme »

  • « C’est la fin, je ne ressens plus rien »

Le tuteur utilise le culte mais aussi l’histoire de sa victime pour la manipuler. Et cette histoire, ils ne peuvent la trouver que sur les réseaux sociaux où le joueur est inscrit.

C’est là que l’on comprend le vrai danger des réseaux sociaux : n’importe qui peut tout savoir d’une personne à son insu.

Alors attention ! Attention à ce que vous postez sur vos réseaux et attention aux jeux de défis et challenges comme « Blue Whale » !!!

Iliana B. 13 ans Dietsch / Petit-Bourg / Guadeloupe

Photo prise sur 'Dailymail.co.uk". Il s’agit de Yulia Konstantinova.

Photo prise sur 'Dailymail.co.uk". Il s’agit de Yulia Konstantinova.

Photo prise sur 'Dailymail.co.uk". Il s’agit de Veronika Volkova.

Photo prise sur 'Dailymail.co.uk". Il s’agit de Veronika Volkova.

Crédit personnel.

Crédit personnel.

Blue Whale, le jeu aux tendances suicidaires

Bonjour Iliana,

Je te félicite pour ton article détaillé sur ce phénomène inquiétant. On comprend bien les étapes du processus qui entraîne ces jeunes.

Quand tu dis que se lever au milieu de la nuit et écouter des chansons tristes est un challenge insignifiant cela me paraît un peu exagéré. Tu as raison de dire que c’est moins grave que la scarification mais c’est un premier pas dans ce cercle vicieux. Tu pourrais dire que la difficulté des challenges augmente.

La dernière phrase est peut-être en trop, tu dois faire comprendre quelque chose au lecteur par les informations que tu lui donnes, sans lui dire directement ce qu’il doit faire. Je trouve cette phrase “C’est là que l’on comprend le vrai danger des réseaux sociaux : n’importe qui peut tout savoir d’une personne à son insu.” très bien en guise de chute. C'est une forme de conclusion nécessaire à chaque article. De cette manière, le lecteur retiendra la dernière idée. Donc bravo d’avoir réussi cette chute et ton article en général !

 

Emma étudiante en 1ère année à l’EPJT

Commenter cet article

À propos

Blog d'infos, reportages et interviews ouvert individuellement aux jeunes, 13 à 18 ans, ou collectivement aux classes pour écrire des articles commentés par des étudiants de l'EPJT Ecole Publique de Journalisme de Tours. Inscription libre et gratuite avec carte reporter remise après publication des premiers articles. Charte reporters et fiches conseils ci-dessous sur onglet «Pages». Ce blog a été créé en 2015 par la M.F.R. de Bourgueil (37) qui est un Centre de formation par alternance pour jeunes et adultes. Pour recevoir la newsletter mensuelle des reporters, cliquez sur «S’abonner» et pour vos questions sur "Contact"