Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'infos, reportages, interviews ouvert à tout jeune 13 à 18 ans souhaitant découvrir le journalisme en publiant ses articles avec les conseils d’étudiants de l'Ecole Publique de Journalisme à Tours. Inscrivez-vous en cliquant sur la page "Devenez jeune reporter» vous recevrez votre carte jeune reporter avec cahier. Activité coordonnée par l’association «Jeunes reporters 8 à 18 ans» en Indre et Loire (37) proposant aussi des sorties, des ateliers journalistiques et un autre blog pour les 8/13 ans www.jeunesreporters8ans13ans.fr

16 Dec

La crèche vivante et ses coulisses : spectacle de noël à Bourgueil.

Publié par Marie C. ,18 ans, Bourgueil, France  - Catégories :  #actu, #spectacle, #reportage2017-2018, #Bourgueil

Grand-mère conte-nous l’histoire de Noël.

La Crèche Vivante en répétition (crédit photo Marie)

La Crèche Vivante en répétition (crédit photo Marie)

oici le nom du spectacle qui sera présenté par 48 jeunes de 2 mois à 19 ans, à l’abbaye de Bourgueil. Il mettra en scène une grand-mère racontant les origines de la crèche et de noël, par le biais de l’histoire de Marie, Joseph et de Jésus jusqu’à ses 12 ans. Mais pour plus de détails, les acteurs vous attendent avec impatience lors de leurs représentations.

Nous allons ici nous intéresser aux répétitions. Cette année, la Crèche se retrouve avec une nouvelle équipe pour préparer le spectacle, encadrant les nouveaux comme les anciens acteurs. Auparavant, celle-ci était composée uniquement de deux metteurs en scène : Françoise Chollet et Anne-Marie Duveau ainsi qu’un technicien, Pierre Chollet. A l’heure d'aujourd’hui, ils sont six à avoir décidé de continuer de mettre en scène cette Crèche vivante malgré la disparition de Madame Chollet.

Anne-Marie, qui le fait depuis le Millénaire de l’Abbaye de Bourgueil (1990), a choisi de continuer à faire vivre la Crèche car elle pense que c’est bien de poursuivre le spectacle et que les jeunes sont heureux de se retrouver tous les ans. De plus, « La crèche vivante est un spectacle toujours d'actualité ! ». Les cinq autres membres de l’équipe, même si ils ont tous des raisons distinctes, y participent principalement pour Françoise qui voulait que cela continue, pour aider Anne-Marie, pour préparer noël et surtout faire plaisir aux enfants.

Le choix étant fait, il ne restait plus qu’à commencer à rencontrer tous les futurs acteurs puis répartir les rôles pour avoir des tableaux harmonieux, comme nous l’explique Christine Gandrille. 

Les répétitions sont organisées, où l’on commence par expliquer les scènes à jouer, que les acteurs enchaînent. Le tout, guidé par les metteurs en scène ainsi que Pierre qui gère les musiques. Au bout d’un moment, de grands panneaux sont affichés pour que chacun sache à quel moment il joue, de quel côté il rentre et sort de scène. 

Il  y a trois répétitions avec les costumes qui sont dites générales, avec les machinistes qui gèrent les décors, une personne à chaque entrée de scène, les éclairagistes, une personne à la sono et des habilleuses pour les plus petits.

Pour Anne-Marie, même s’il n’y a pas de réels changements pour les déroulements des répétitions, d’autres ont été opérés dans son organisation : « Mon rôle aujourd'hui est d'aider chacun à trouver sa place. La différence est la responsabilité que je n'avais pas avant.  Je remercie les parents et les bénévoles de l'Abbaye pour leur aide et leur implication dans cette aventure, qui permet aux jeunes de faire ensemble un spectacle qui, je l'espère, enchantera notre public.»

Cependant, cela ne fonctionnerait pas sans les enfants.

Colin (12 ans), participe à la crèche depuis cette année, « Pour aider car il manquait de ‘’grands’’ garçons. On m’a demandé, j’ai pensé que ça pourrait me plaire et du coup voilà ». Selon lui, même si c’est un spectacle religieux, on n’est pas forcément obligé d’être chrétien, « c’est juste si on a envie de le faire on le fait ».

Thomas (7 ans) qui est lui aussi un nouveau, a décidé de commencer la crèche après avoir vu un spectacle qui lui a donné envie, en plus du fait de vouloir faire comme son papa quand il était petit.                                                                

Que ce soit la famille à qui ça tient à cœur, une influence de cette dernière ou juste une proposition pour une expérience, la Crèche est un endroit ouvert à tous où l’on fait des rencontres et où l’on s’amuse dans une ambiance conviviale : « il y a des enfants donc on s'en occupe, on s'amuse, on connaît les musiques par cœur » (Manon, 17 ans qui participe à la crèche depuis 13 ans).

Une aventure qui, on l’espère, continuera de plaire autant aux acteurs qu’aux spectateurs. 

Marie C. 18 ans Bourgueil

 
La crèche vivante et ses coulisses : spectacle de noël à Bourgueil.
La crèche vivante et ses coulisses : spectacle de noël à Bourgueil.

Bonjour Marie, ton article est très riche et complet. Les nombreuses citations le rendent vivant ! Cependant, voici quelques conseils pour t’améliorer encore : Essaie d’enlever les petits mots comme “donc” ou “mais”. Dans un article de presse, chaque mot a son importance et ici, ces petits mots rendent parfois tes phrases un peu difficile à comprendre et ton papier moins fluide. Les “de plus” “cependant” “ensuite” “pour finir”, tu peux les enlever aussi. Cela alourdi beaucoup tes phrases et rend ton papier trop descriptif. Attention aussi aux contractions, tes “cela” se transforment en “ça”. De façon générale, tu mets un peu trop de formules orales dans ton écrit. Ex : “Mais, ils en pensent quoi ?”. C’est tout à fait correct de dire cela à l’oral, mais pour un article, il faut trouver une formulation plus “écrite”. La chute est bien trouvée mais il y a un petit problème de sens : comment une aventure peut espérer quelque chose ? Essaie plutôt quelque chose du style “Acteurs comme spectateurs espèrent voir cette aventure continuer”.

Au plaisir de te relire,

Emmanuel, J1

ARTICLE D'ORIGINE AVANT COMMENTAIRE EPJT

Voici le nom du spectacle qui sera présenté par 48 jeunes de 2 mois à 19 ans, à l’abbaye de Bourgueil. Il mettra donc en scène une grand-mère racontant les origines de la crèche et de noël, par le biais de l’histoire de Marie, Joseph et de Jésus jusqu’à ses 12 ans. Mais pour plus de détails, les acteurs vous attendent avec impatience lors de leurs représentations.

Nous allons ici nous intéresser aux répétitions. Cette année, la Crèche se retrouve avec une nouvelle équipe pour préparer le spectacle, encadrant les nouveaux comme les anciens acteurs. Auparavant, celle-ci était composée uniquement de deux metteurs en scène : Françoise Chollet et Anne-Marie Duveau ainsi qu’un technicien, Pierre Chollet. A l’heure d'aujourd’hui, ils sont six à avoir décidé de continuer de mettre en scène cette Crèche vivante malgré la disparition de Madame Chollet.

Anne-Marie, qui le fait depuis le Millénaire de l’Abbaye de Bourgueil (1990), a choisi de continuer à faire vivre la Crèche car elle pense que c’est bien de poursuivre le spectacle et que les jeunes sont heureux de se retrouver tous les ans. De plus, « La crèche vivante est un spectacle toujours d'actualité ! ».                  Les cinq autres membres de l’équipe, même si ils ont tous des raisons distinctes, y participent principalement pour Françoise qui voulait que cela continue, pour aider Anne-Marie, pour préparer noël et surtout faire plaisir aux enfants.

Le choix étant fait, il ne restait plus qu’à commencer à rencontrer tous les futurs acteurs puis répartir les rôles pour avoir des tableaux harmonieux, comme nous l’explique Christine Gandrille. Ensuite, des répétitions sont organisées, où l’on commence par expliquer les scènes à jouer, que les acteurs enchaînent. Le tout, guidé par les metteurs en scène ainsi que Pierre qui gère les musiques.                Au bout d’un moment, de grands panneaux sont affichés pour que chacun sache à quel moment il joue, de quel côté il rentre et sort de scène. Pour finir, il y a trois répétitions avec les costumes qui sont dites générales, avec les machinistes qui gèrent les décors, une personne à chaque entrée de scène, les éclairagistes, une personne à la sono et des habilleuses pour les plus petits.

Pour Anne-Marie, même s’il n’y a pas de réels changements pour les déroulements des répétitions, d’autres ont été opérés dans son organisation : « Mon rôle aujourd'hui est d'aider chacun à trouver sa place. La différence est la responsabilité que je n'avais pas avant.  Je remercie les parents et les bénévoles de l'Abbaye pour leur aide et leur implication dans cette aventure, qui permet aux jeunes de faire ensemble un spectacle qui, je l'espère, enchantera notre public.»

Cependant, cela ne fonctionnerait pas sans les enfants. Mais, ils en pensent quoi ?

Colin (12 ans), participe à la crèche depuis cette année, « Pour aider car il manquait de ‘’grands’’ garçons. On m’a demandé, j’ai pensé que ça pourrait me plaire et du coup voilà ». Selon lui, même si c’est un spectacle religieux, on n’est pas forcément obligé d’être chrétien, « c’est juste si on a envie de le faire on le fait ».
Thomas (7 ans) qui est lui aussi un nouveau, a décidé de commencer la crèche après avoir vu un spectacle qui lui a donné envie, en plus du fait de vouloir faire comme son papa quand il était petit.                                                                 

Que ce soit la famille à qui ça tient à cœur, une influence de cette dernière ou juste une proposition pour une expérience, la Crèche est un endroit ouvert à tous où l’on fait des rencontres et où l’on s’amuse dans une ambiance conviviale : « il y a des enfants donc on s'en occupe, on s'amuse, on connaît les musiques par cœur » (Manon, 17 ans qui participe à la crèche depuis 13 ans). 

Une aventure qui espère continuer à plaire autant aux acteurs qu’aux spectateurs.

Commenter cet article

Archives

À propos

Blog d'infos, reportages, interviews ouvert à tout jeune 13 à 18 ans souhaitant découvrir le journalisme en publiant ses articles avec les conseils d’étudiants de l'Ecole Publique de Journalisme à Tours. Inscrivez-vous en cliquant sur la page "Devenez jeune reporter» vous recevrez votre carte jeune reporter avec cahier. Activité coordonnée par l’association «Jeunes reporters 8 à 18 ans» en Indre et Loire (37) proposant aussi des sorties, des ateliers journalistiques et un autre blog pour les 8/13 ans www.jeunesreporters8ans13ans.fr