Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'infos, reportages, interviews ouvert à tout jeune 13 à 18 ans souhaitant découvrir le journalisme en publiant ses articles avec les conseils d’étudiants de l'Ecole Publique de Journalisme à Tours. Inscrivez-vous en cliquant sur la page "Devenez jeune reporter» vous recevrez votre carte jeune reporter avec cahier. Activité coordonnée par l’association «Jeunes reporters 8 à 18 ans» en Indre et Loire (37) proposant aussi des sorties, des ateliers journalistiques et un autre blog pour les 8/13 ans www.jeunesreporters8ans13ans.fr

02 Feb

Handballissime !

Publié par Quentin R. 13 ans, La Roche Rigault, France  - Catégories :  #Actu, #sport, #reportages20182019

www.sportbuzzbusiness.fr-content handballissime-euro-2018.jpg

www.sportbuzzbusiness.fr-content handballissime-euro-2018.jpg

Championne d'Europe! L'équipe de France féminine de handball est championne d'Europe en titre. Elle a été sacré le 16 décembre dernier. Au terme d'un match à rebondissements contre la Russie à l'Accord Hôtel Aréna, la France s'est finalement imposée 24 à 21.

sport24.lefigaro.fr actualites Pineau-La-reussite-des-Experts-est-une-locomotive-pour-nous.jpg

sport24.lefigaro.fr actualites Pineau-La-reussite-des-Experts-est-une-locomotive-pour-nous.jpg

 

Le chemin a été très long avant le sacre. Il a commencé par une défaite face à la Russie, puis deux victoires contre la Slovénie et le Monténégro. Après le tour préliminaire, elles ont effectué le tour principal, un nul et deux victoires. Ensuite, les demi-finales ont eu lieu: l'équipe de France a gagné 27 à 21 face aux Pays-Bas. Pendant ce temps là, la Russie gagnait contre la Roumanie 28-22.

Un peu plus tard, l'équipe de France a dû affronter la Russie, pour remporter la coupe d'Europe et surtout éviter de réitérer avec la défaite subit lors du premier match.

 

La France a été offensive grâce à Zaadi mais très forte aussi défensivement avec une grande Amandine Leynaud:

Ce qu'on a fait aujourd'hui, c'est tout simplement énorme. On rentre dans l'histoire et je suis vraiment fière de faire partie de cette équipe. Le public a mis l'ambiance, il nous a portées tout au long du match.              S'enthousiasme Amandine Leynaud.

 

Cela a ainsi allégé la défense emmenée par la pivot Béatrice Edwige:

C'est incroyable. C'est fou, c'est fou ce qu'il nous arrive ! C'est une double victoire, un titre de championnes d'Europe et une qualification pour les Jeux. Le carton rouge d'Alisson est injuste. Comme nous sommes françaises, nous avons râlé, c'est dans notre ADN, mais on a très vite réussi à se dire, comme on avait un gros défenseur en moins, il allait falloir que tout le monde y passe. Et tout le monde est passé en défense. On s'est démultiplié. C'est comme si on défendait à huit!              dit-elle après la finale

 

Les Russes ont donc été fortement gênées : pour preuve Anna Vyakhireva, la jeune espoir russe n'a marqué que deux buts en attaque placée, ses cinq autres réalisations ont été transformées sur penalty. Il a donc suffi à Alexandra Lacrabère de marquer (6 buts sur 10 tirs), suite à quelques très bons services de l'arrière gauche Orlane Kanor rendant la salle de Bercy hystérique:

 

C'est un truc de ouf ! On a un groupe incroyable. Il y a de la diversité, toutes les filles sont performantes, on méritait vraiment cette médaille. C'était un beau combat physique, on a bien travaillé.

déclare Orlane Kanor

La France a été sacrée à domicile et monte sur la 1ère marche du podium devant la Russie et les Pays-Bas, qui se sont imposés 24 à 20 face à la Roumanie décrochant ainsi le bronze.

La France championne d'Europe !

 

Le seul petit pépin à donc était, l'expulsion d'Allison Pinaud demi-centre, à la 35ème minute. Elle juge cela "injuste":

Ce qui est très frustrant, c'est que les arbitres vont voir la vidéo et qu'elles mettent quand même le carton rouge alors que la balle ne va pas directement dans la tête de la gardienne. Mon expulsion a galvanisé tout le monde, car on savait que c'était injuste, d'autant plus que je pense que l'essentiel est ailleurs aujourd'hui. On a rempli notre contrat et les salles ! C'est un sentiment indescriptible, c'est un privilège de gagner ici.             Explique Alisson Pinaud

La victoire a rendu le sélectionneur fou de joie:

Il y a de la joie, tout simplement, et aussi de la fierté, car le parcours est magnifique. On a pris un plaisir immense sur ce match qui était extrêmement stressant car on a souvent mené, mais de peu. On avait toujours peur que la machine russe s'emballe et qu'on finisse par craquer.                                                affirme Olivier Krumbholz (sélectionneur de l'équipe de France)

Quentin R. 14 ans, La Roche Rigault, France

Ce qu'on a fait aujourd'hui, c'est tout simplement énorme. On rentre dans l'histoire et je suis vraiment fière de faire partie de cette équipe. Le public a mis l'ambiance, il nous a portées tout au long du match.

S'enthousiasme Amandine Leynaud.

            

Cela a ainsi allégé la défense emmenée par la pivot Béatrice Edwige:


C'est incroyable. C'est fou, c'est fou ce qu'il nous arrive ! C'est une double victoire, un titre de championnes d'Europe et une qualification pour les Jeux. Le carton rouge d'Alisson est injuste. Comme nous sommes françaises, nous avons râlé, c'est dans notre ADN, mais on a très vite réussi à se dire, comme on avait un gros défenseur en moins, il allait falloir que tout le monde y passe. Et tout le monde est passé en défense. On s'est démultiplié. C'est comme si on défendait à huit!

dit-elle après la finale

 

Les Russes ont donc été fortement gênées : pour preuve Anna Vyakhireva, la jeune espoir russe n'a marqué que deux buts en attaque placée, ses cinq autres réalisations ont été transformées sur penalty. Il a donc suffi à Alexandra Lacrabère de marquer (6 buts sur 10 tirs), suite à quelques très bons services de l'arrière gauche Orlane Kanor rendant la salle de Bercy hystérique:

 

C'est un truc de ouf ! On a un groupe incroyable. Il y a de la diversité, toutes les filles sont performantes, on méritait vraiment cette médaille. C'était un beau combat physique, on a bien travaillé.

déclare Orlane Kanor

La France a été sacrée à domicile et monte sur la 1ère marche du podium devant la Russie et les Pays-Bas, qui se sont imposés 24 à 20 face à la Roumanie décrochant ainsi le bronze.

La France championne d'Europe !

 

Le seul petit pépin à donc était, l'expulsion d'Allison Pinaud demi-centre, à la 35ème minute. Elle juge cela "injuste":

Ce qui est très frustrant, c'est que les arbitres vont voir la vidéo et qu'elles mettent quand même le carton rouge alors que la balle ne va pas directement dans la tête de la gardienne. Mon expulsion a galvanisé tout le monde, car on savait que c'était injuste, d'autant plus que je pense que l'essentiel est ailleurs aujourd'hui. On a rempli notre contrat et les salles ! C'est un sentiment indescriptible, c'est un privilège de gagner ici.             Explique Alisson Pinaud

La victoire a rendu le sélectionneur fou de joie:

Il y a de la joie, tout simplement, et aussi de la fierté, car le parcours est magnifique. On a pris un plaisir immense sur ce match qui était extrêmement stressant car on a souvent mené, mais de peu. On avait toujours peur que la machine russe s'emballe et qu'on finisse par craquer.                                                affirme Olivier Krumbholz (sélectionneur de l'équipe de France)

Quentin R. 14 ans, La Roche Rigault, France

C'est un truc de ouf ! On a un groupe incroyable. Il y a de la diversité, toutes les filles sont performantes, on méritait vraiment cette médaille. C'était un beau combat physique, on a bien travaillé.

déclare Orlane Kanor

La France a été sacrée à domicile et monte sur la 1ère marche du podium devant la Russie et les Pays-Bas, qui se sont imposés 24 à 20 face à la Roumanie décrochant ainsi le bronze.

La France championne d'Europe !

 

Le seul petit pépin à donc était, l'expulsion d'Allison Pinaud demi-centre, à la 35ème minute. Elle juge cela "injuste":

Ce qui est très frustrant, c'est que les arbitres vont voir la vidéo et qu'elles mettent quand même le carton rouge alors que la balle ne va pas directement dans la tête de la gardienne. Mon expulsion a galvanisé tout le monde, car on savait que c'était injuste, d'autant plus que je pense que l'essentiel est ailleurs aujourd'hui. On a rempli notre contrat et les salles ! C'est un sentiment indescriptible, c'est un privilège de gagner ici.             Explique Alisson Pinaud

La victoire a rendu le sélectionneur fou de joie:

Il y a de la joie, tout simplement, et aussi de la fierté, car le parcours est magnifique. On a pris un plaisir immense sur ce match qui était extrêmement stressant car on a souvent mené, mais de peu. On avait toujours peur que la machine russe s'emballe et qu'on finisse par craquer.                                                affirme Olivier Krumbholz (sélectionneur de l'équipe de France)

Quentin R. 14 ans, La Roche Rigault, France

Ce qui est très frustrant, c'est que les arbitres vont voir la vidéo et qu'elles mettent quand même le carton rouge alors que la balle ne va pas directement dans la tête de la gardienne. Mon expulsion a galvanisé tout le monde, car on savait que c'était injuste, d'autant plus que je pense que l'essentiel est ailleurs aujourd'hui. On a rempli notre contrat et les salles ! C'est un sentiment indescriptible, c'est un privilège de gagner ici.

Explique Alisson Pinaud

 

La victoire a rendu le sélectionneur fou de joie:

 

Quentin R. 14 ans, La Roche Rigault, France

Il y a de la joie, tout simplement, et aussi de la fierté, car le parcours est magnifique. On a pris un plaisir immense sur ce match qui était extrêmement stressant car on a souvent mené, mais de peu. On avait toujours peur que la machine russe s'emballe et qu'on finisse par craquer.

affirme Olivier Krumbholz (sélectionneur de l'équipe de France)

Quentin R. 14 ans, La Roche Rigault, France

Handballissime !

Bonjour Quentin,

 

Bravo pour cet article ambitieux car il mélange analyse du match et citations ce qui n’est pas l’exercice le plus simple. J’ai quelques remarques à te faire afin d’améliorer la lecture de ce papier.

 

Globalement, je pense que tu peux structurer différemment les informations. Si je résume, on trouve 4 grandes infos importantes à transmettre : 1/ La victoire de l’équipe française 2/L’analyse du jeu 3/L’expulsion d’une joueuse 4/Le parcours qui a mené les françaises jusqu’à la victoire 4/La victoire des Pays-Bas en petite finale. Pour faciliter la lecture, il serait bien que de regrouper toutes les infos de chaque thématique au même endroit (dans deux ou trois paragraphes). Je prends l’exemple de l’expulsion d'Allison Pinaud : tu en parles au début de l’article, puis tu reviens dessus beaucoup plus tard. Autant mettre toutes les citations des joueuses qui analysent cette expulsion au même endroit.

 

En parlant des citations, il faut diversifier les verbes introducteurs (explique, dit, raconte, affirme, etc.). Tu as de nombreuses citations, c’est bien, mais il faut les mettre en valeur. Par exemple, tu peux les intégrer directement dans l’information. Un exemple « Allison Pinaud juge que son expulsion du terrain est « injuste » : « Ce qui est très frustrant, c'est que les arbitres vont voir la vidéo et qu'elles mettent quand même le carton rouge alors que la balle ne va pas directement dans la tête de la gardienne »

 

Pour terminer, il faut préciser le lieu exact de la compétition (l’Accord Hotel Arena il me semble) dès les premières lignes de l’article.

Bon courage pour ces améliorations.

 

Tanguy, M1 EPJT

ARTICLE AVANT CORRECTION PAR LES ETUDIANTS DE L'ECOLE DE JOURNALISME

 

Championne d'Europe! L'équipe de France féminine de handball est championne d'Europe en titre, suite à son sacre le 16 décembre dernier. Au terme d'un match à rebondissements contre la Russie, la France s'est finalement imposée 24 à 21 malgré l'expulsion d'Allison Pinaud demi-centre, à la 35ème minute: 

Ce qui est très frustrant, c'est que les arbitres vont voir la vidéo et qu'elles mettent quand même le carton rouge alors que la balle ne va pas directement dans la tête de la gardienne. Mon expulsion a galvanisé tout le monde, car on savait que c'était injuste, d'autant plus que je pense que l'essentiel est ailleurs aujourd'hui. On a rempli notre contrat et les salles ! C'est un sentiment indescriptible, c'est un privilège de gagner ici.

déclare Alisson Pinaud

Le chemin a été très long avant le sacre. Il a commencé par une défaite face à la Russie, puis deux victoires contre la Slovénie et le Monténégro. Après le tour préliminaire, elles ont effectué le tour principal, un nul et deux victoires. Ensuite, les demi-finales ont eu lieu: l'équipe de France a gagné 27 à 21 face aux Pays-Bas pendant que la Russie gagnait contre la Roumanie 28-22.

Plus tard, l'équipe de France a dû affronter la Russie, pour remporter la coupe d'Europe et surtout éviter de réitérer avec la défaite contre la Russie. La France a été offensive grâce à Zaadi mais très forte aussi défensivement avec une défense emmenée par la pivot Béatrice Edwige, malgré la suspension d'Alisson Pinaud:

C'est incroyable. C'est fou, c'est fou ce qu'il nous arrive ! C'est une double victoire, un titre de championnes d'Europe et une qualification pour les Jeux. Le carton rouge d'Alisson est injuste. Comme nous sommes françaises, nous avons râlé, c'est dans notre ADN, mais on a très vite réussi à se dire, comme on avait un gros défenseur en moins, il allait falloir que tout le monde y passe. Et tout le monde est passé en défense. On s'est démultiplié. C'est comme si on défendait à hui t!

déclare Béatrice Edwige

Ce qui a permis aux gardiennes de subir moins de tirs, notamment Amandine Leynaud pour gagner:

Ce qu'on a fait aujourd'hui, c'est tout simplement énorme. On rentre dans l'histoire et je suis vraiment fière de faire partie de cette équipe. Le public a mis l'ambiance, il nous a portées tout au long du match.

déclare Amandine Leynaud

Les Russes ont donc été fortement gênées : pour preuve Anna Vyakhireva, la jeune espoir russe n'a marqué que deux buts en attaque placée, ses cinq autres réalisations ont été transformées sur penalty. Il a donc suffi à Alexandra Lacrabère de marquer (6 buts sur 10 tirs), suite à quelques très bons services de l'arrière gauche Orlane Kanor rendant la salle de Bercy hystérique:

C'est un truc de ouf ! On a un groupe incroyable. Il y a de la diversité, toutes les filles sont performantes, on méritait vraiment cette médaille. C'était un beau combat physique, on a bien travaillé.

déclare Orlane Kanor

La France a été sacrée à domicile et monte sur la 1ère marche du podium devant la Russie et les Pays-Bas, qui se sont imposés 24 à 20 face à la Roumanie décrochant ainsi le bronze.

La France championne d'Europe !

Il y a de la joie, tout simplement, et aussi de la fierté, car le parcours est magnifique. On a pris un plaisir immense sur ce match qui était extrêmement stressant car on a souvent mené, mais de peu. On avait toujours peur que la machine russe s'emballe et qu'on finisse par craquer.

déclare Olivier Krumbholz (sélectionneur de l'équipe de France)

Quentin R. 13 ans, La Roche Rigault, France

Commenter cet article

Archives

À propos

Blog d'infos, reportages, interviews ouvert à tout jeune 13 à 18 ans souhaitant découvrir le journalisme en publiant ses articles avec les conseils d’étudiants de l'Ecole Publique de Journalisme à Tours. Inscrivez-vous en cliquant sur la page "Devenez jeune reporter» vous recevrez votre carte jeune reporter avec cahier. Activité coordonnée par l’association «Jeunes reporters 8 à 18 ans» en Indre et Loire (37) proposant aussi des sorties, des ateliers journalistiques et un autre blog pour les 8/13 ans www.jeunesreporters8ans13ans.fr