Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'infos, reportages, interviews ouvert à tout jeune 13 à 18 ans souhaitant découvrir le journalisme en publiant ses articles avec les conseils d’étudiants de l'Ecole Publique de Journalisme à Tours. Inscrivez-vous en cliquant sur la page "Devenez jeune reporter» vous recevrez votre carte jeune reporter avec cahier. Activité coordonnée par l’association «Jeunes reporters 8 à 18 ans» en Indre et Loire (37) proposant aussi des sorties, des ateliers journalistiques et un autre blog pour les 8/13 ans www.jeunesreporters8ans13ans.fr

07 Sep

Nos amis les hérissons !

Publié par Juliette T. 16 ans et demi, Joué-Lès-Tours  - Catégories :  #environnement, #animaux, #Loisirs

Le soleil qui brille, les jours qui rallongent, les températures qui s’adoucissent, les fleurs qui poussent… pas de doute, le printemps arrive ! Et, qui dit printemps, dit fin de l’hibernation et saison des amours, notamment pour les amis des jardiniers, les hérissons!

Hérisson d'Europe

Hérisson d'Europe

Qui sont-ils ?

Commençons par un peu de science… Le hérisson, de son vrai nom Erinaceus europaeus, est âgé de 15 millions d’années. C’est un animal nocturne qui appartient à la famille des érinaceidae au même titre que la musaraigne, la taupe ou le Desman des Pyrénées.

Leur dos est recouvert de pleins de piquants, en moyenne 6000, mais cela peut aller jusqu’à 8000. Ces piquants, de 2 à 3 cm de hauteur, sont constitués de kératine et poussent à partir d’un bulbe, tombent régulièrement et repoussent, comme des cheveux ! Ils se redressent grâce aux muscles horripilateurs, comme quand nous avons la chair de poule.

Puis, c’est connu, les hérissons se recroquevillent pour ne former qu’une petite boule de piquants. C’est tout simplement parce que ses piquants sont reliés aux muscles qui lui permettent de se recroqueviller en ramenant son museau vers son arrière train. Le muscle se contracte et tout va se refermer. Il peut rester dans cette position durant plusieurs heures, notamment pour faire face à ses prédateurs ou à tout autre danger.

Ce petit animal a aussi de nombreuses proies : il peut manger plus d’une centaine de limaces, escargots, verres de terres, asticots, chenilles, larves, perces oreilles, coléoptères ou même des œufs d’oiseaux en 1 nuit. Quel festin ! Quand il mange, il fait d’ailleurs beaucoup de bruit car il grogne, siffle, souffle et mastique.

 

Maintenant, un peu de géographie… Dans le monde, il existe une vingtaine d’espèces de hérisson. Par exemple, il y a hérisson d’Europe (en Europe) le hérisson Oriental ( de l’Europe de l’Est jusqu’en Asie Mineure), le hérisson d’Algérie (en Afrique du Nord et en Espagne), le hérisson à ventre blanc (dans la zone équatoriale de l’Afrique), le hérisson d’Éthiopie (dans le désert du Sahara et dans la péninsule arabique), le hérisson à grandes oreilles (entre le Proche Orient jusqu’en Mongolie), le hérisson de Chine qui vit, devinez où… en Chine !

De gauche à droite: le hérisson à ventre blanc, le hérisson à grandes oreilles et le hérisson d'Ethiopie

De gauche à droite: le hérisson à ventre blanc, le hérisson à grandes oreilles et le hérisson d'Ethiopie

De l’automne…

Comme beaucoup d’animaux, les hérissons hibernent. Dès que l’automne arrive, leur métabolisme se modifie afin de pouvoir garder le plus possible les réserves qu’ils ont accumulées durant l’été : un hérisson peut passer de 400 g à 2kg à l’approche de l’hiver. Ils se repèrent à la durée du jour et aux températures qui, quand elles chutent, les hérissons, entrent dans des phases de léthargie de plus en plus longues. Par exemple, leur température de baisser de 20°C en seulement quelques heures et ne respirent plus que 3 ou 4 fois par minutes !

Vers fin novembre, ils entrent dans une période d’hibernation totale dans leur nid qu’ils se sont fabriqués avec des brindilles et des feuilles mortes dans un endroit très abrité comme sous les haies, en lisière de forêt, dans les bois... Ainsi, leur petit nid douillet ressemblera à un petit igloo, ils referment même la porte quand ils sont à l’intérieur et la laisse ouverte dans le cas contraire !

Un nid de hérisson

Un nid de hérisson

Durant cette période, ils survivent grâce au fait qu’ils dépensent très peu d’énergie, mais surtout grâce à la graisse qu’ils ont accumulée durant l’été. Alors, n’hésitez pas à leur donner des aliments pour chiens ou chats pour les aider à faire leurs réserves, mais pas de lait !

Il n’est cependant pas rare de voir un hérisson en plein hiver: il se réveille une fois par semaine pendant 3 à 4h afin d’évacuer les toxines, se réchauffer quand il fait trop froid ou refaire des réserves.

 

… au printemps

 

Voilà que les jours rallongent et que le temps s’adoucit et hop ! Les hérissons se réveillent et sortent de leur nid affamés. Heureusement, grâce à leur excellent odorat et leur excellente ouïe (malgré une mauvaise vue), ils peuvent sentir un escargot jusqu’à 3cm de profondeur, ce qui facilite les recherches en nourriture.

 

Et, quand arrive le mois de mai, la saison des amours commence ! La nuit, les mâles partent à la recherche des femelles avec qui ils peuvent s’accoupler, et une fois terminée, ils partent et continuent avec pleins d’autres femelles. Vous pourrez même les entendre, car en s’accouplant, les hérissons font beaucoup de bruit.

 

5 semaines après l’accouplement, entre 2 et 7 bébés naissent. Ils ressemblent alors à des petites boules ovales recouvertes d’une fine peau rose. Après quelques heures, des piquants blancs poussent et 3 semaines après, ils tombent et sont remplacés par des vrais piquants bruns. Après que la mère les ait allaités durant 1 à 2 mois , ils ressemblent à des adultes: ils sortent et leur mère leur apprend à chasser. Quelques semaines après, ils se débrouillent tous seuls.

 

Une maman hérisson avec ses petits

Une maman hérisson avec ses petits

Protégeons-les !

 

Les voila maintenant seuls, alors protégeons-les ! Le hérisson est une espèce protégée par la convention de Bern depuis 1981: si nous leur faisons du mal, nous encourons une amende de 9000 euros et, dans certains cas, 6 mois à 2 ans de prison. De plus, ils sont très utiles aux jardiniers puisqu’ils mangent ce qui est nuisible à ce qui pousse dans les jardins. Une grande différence donc avec avant car jusque dans les années 1960- 1970, ils étaient considérés comme nuisibles et l’État donnait une prime à ceux qui les chassaient.

 

Mais, il n’y a pas que les humains qui les menacent : leurs principaux prédateurs, qui sont le blaireau, le hibou grand duc et le renard, parviennent parfois à transpercer leurs épines, leur seul moyen de protection.

Les hérissons sont fragiles. Alors qu’en captivité ils peuvent vivre jusqu’à 10 ans, dans la nature, ils sont plus que vulnérables. La plupart des jeunes hérissons ne survivent pas au premier hiver car ils ne trouvent pas assez de nourriture afin de faire assez de réserves. Même s’ils arrivent à passer leur premier hiver, ils peuvent mourir à cause des prédateurs, parasites (tics, puces et larves de mouches), des voitures, des tondeuses, des pesticides et des piscines (ce sont de très bons nageurs, mais ils se fatiguent à nager). Dans certains cas, quand ils sont inquiets, ils peuvent pousser des petits cris.

Alors, si vous remarquez un petit visiteur qui a « du piquant », chouchoutez-le et faites attention à lui !

 

Sources :

- https://www.gammvert.fr/conseils/conseils-de-jardinage/tout-savoir-sur-les-herissons

- http://hameaudesherissons.fr/index.php?id_page=protection.php

- http://herisson.fne.asso.fr/sa_vie.html

- https://www.detentejardin.com/en-pratique/petite-faune/accueillir-un-herisson-dans-son-jardin-6020

- https://www.lci.fr/sciences/le-herisson-menace-d-extinction-d-ici-2025-ong-petition-2052259.html

- https://www.parismatch.com/Actu/Societe/Le-herisson-n-est-pas-un-animal-de-compagnie-1635554

- http://www.jaitoutcompris.com/animaux/le-herisson-europeen-62.php

-https://www.planeteanimal.com/les-types-de-herissons-623.html

Nos amis les hérissons !

Bonjour Juliette, 

Très bel article sur les hérissons. Grâce à toi nous en apprenons beaucoup sur ces petites bêtes. L'article est bien construit en expliquant d'abord les caractéristiques du hérissons puis en terminant avec un paragraphe sur la protection de cet animal.

Ton écriture est fluide et dynamique, ce qui la rend agréable à lire. Un conseil si tu veux écrire de manière plus journalistique : utiliser moins de mots de liaisons comme "ensuite", "puis", "en effet". Ils peuvent parfois rallonger ou alourdir une phrase qui pourrait être plus courte et plus efficace. En journalisme, la règle est de faire des phrases courtes avec sujet, verbe, complément. Bien sûr, cette règle n'est pas immuable et ces mots de liaisons ne sont pas interdits. 

Encore bravo pour cet article, 

Emilie, première année en journalisme à l'EPJT

Commenter cet article

Archives

À propos

Blog d'infos, reportages, interviews ouvert à tout jeune 13 à 18 ans souhaitant découvrir le journalisme en publiant ses articles avec les conseils d’étudiants de l'Ecole Publique de Journalisme à Tours. Inscrivez-vous en cliquant sur la page "Devenez jeune reporter» vous recevrez votre carte jeune reporter avec cahier. Activité coordonnée par l’association «Jeunes reporters 8 à 18 ans» en Indre et Loire (37) proposant aussi des sorties, des ateliers journalistiques et un autre blog pour les 8/13 ans www.jeunesreporters8ans13ans.fr