Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'infos, reportages, interviews ouvert à tout jeune 13 à 18 ans souhaitant découvrir le journalisme en publiant ses articles avec les conseils d’étudiants de l'Ecole Publique de Journalisme à Tours. Inscrivez-vous en cliquant sur la page "Devenez jeune reporter» vous recevrez votre carte jeune reporter avec cahier. Activité coordonnée par l’association «Jeunes reporters 8 à 18 ans» en Indre et Loire (37) proposant aussi des sorties, des ateliers journalistiques et un autre blog pour les 8/13 ans www.jeunesreporters8ans13ans.fr

07 Sep

Ici Londres...

Publié par Juliette T. 16 ans et demi, Joué-Lès-Tours  - Catégories :  #Actualité, #Histoire

« Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas. Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la Radio de Londres. » Ce sont les deux dernières phrases que prononça, il y a tout juste 80 ans, le Général De Gaulle au micro de Radio Londres. Cet  anniversaire est l’occasion de revenir sur cet appel qui contribua, indirectement, à ce qu’est notre France aujourd’hui. Mais c’est aussi l’occasion de revenir sur  les radios de la Seconde Guerre Mondiale  en général, qui ont joué un rôle majeur durant cette période éprouvante.

Une radio de des années 1939 - 1945

Une radio de des années 1939 - 1945

Durant la Seconde Guerre Mondiale, entre 1939 et 1945 la radio devient un véritable outil d’information, de propagande et de désinformation. Utilisée à la fois par les Alliés et les occupants, la Radio possède un grand pouvoir de persuasion et devient une arme de Guerre. Elle est alors devenue un moyen pour les français de  participer  à cette guerre en écoutant, mais aussi, elle leur a permis de ne pas se sentir seuls, d’avoir des informations outre celles données par le régime de Vichy durant l’occupation.

 

Deux radios et de la propagande…

 

Avant la guerre et l'occupation, la radio est le moyen de communication le plus rapide et le plus accessible aux Français : La France comptait 5 millions de postes de radios avant 1940. Mais, après l'armistice du 22 Juin 1940 toutes les radios françaises cessent de diffuser le 25 Juin a 00H30. Puis, le 5 juillet, deux radios reprennent du service:  Radio National  et  Radio Paris.

 

Radio Paris est une radio Française crée le 29 mars 1924. Elle a joué un rôle de propagande important, car elle fut contrôlée par l'occupant nazi pendant la Seconde Guerre mondiale. En effet cette radio de  divertissement  retransmettait les concerts parisiens, tout en influençant la population grâce aux informations en faveur de l'Allemagne, et de la propagande diffusées entre ces concerts. Ainsi, les occupants allemands considérèrent la diffusion de messages de propagande sur la radio comme une priorité, un moyen de contrôler le pays, et en font, en zone occupée, l'outil principal de leur propagande. De plus Radio Paris détenait un émetteur de très forte puissance, couvrant des kilomètres et des kilomètres de territoire au delà de la France. Radio Paris a alors été considérée comme une radio privée, irréprochable. Beaucoup de Français ont été manipulés par les fausses informations diffusées par l’occupant allemand. Enfin, elle disparaît le 17 août 1944 à 14h45, alors que les Alliés reprenaient le dessus.

Affiche de Radio Paris

Affiche de Radio Paris

Puis, la radiodiffusion nationale (RN), crée le 29 juillet 1939, qui reprend du service le 10 juillet 1940 après l’armistice, est très surveillée et ne pouvait émettre qu’en zone sud. Alors, la RN a pris le nom de  Radio Vichy  le 6 juillet 1940, puisque le siège se situait à Vichy. Mais, elle émettait aussi de Toulouse, Nice,Marseille et à Lyon sous un programme commun et avec des émissions locales pour chaque radio. Mais, cette radio pétainiste, dirigée par le gouvernement de Vichy, ne put jamais avoir la liberté de Radio Paris ou de Radio Londres car elle était soumise à des obligations de la part de la France de Vichy. Alors, le contenu est pauvre et peu écouté, avec de très faibles audiences. Parmi les émissions les plus populaires il y a chaque matin à 7h,  "Bonjour la France", qui rassemble quelques chanteurs. Du fait de sa faible audience, Radio Vichy a diminué ses informations en diffusant plutôt de la musique. Enfin, le 26 août 1944, les studios sont envahis par la FFI (Forces Françaises de l’intérieur) ce qui sonne la fin de Radio Vichy. Puis, la radiodiffusion nationale reprend du service, mais disparaît le 23 mars 1945 après la promulgation d’une ordonnance qui met fin au droit d'émettre depuis des stations privées de radiodiffusion qui sont nationalisées afin d’assurer un monopole sur la radio et la télévision.

Pendant la Seconde guerre mondiale, la radio devient alors le principal moyen de propagande pour le régime de Vichy et pour les allemands, et elle la forme de campagnes de diffusion de fausses informations ou qui sont transformées.

Propagande de Radio Vichy

Propagande de Radio Vichy

Radio Londres : une arme de « Guerre »

 

De nombreux Français écoutaient une toute autre radio : Radio Londres, une radio  clandestine  car il était interdit de l’écouter puisqu’elle servait surtout pour la résistance avec le Général De Gaulle. En effet, sur les ondes de la BBC, dite radio de la résistance, le Général De Gaulle, alors réfugié à Londres afin de fuir le régime de Vichy et l’Allemagne Nazie, fait passer des messages codés, notamment pour les résistants de France, et des discours clandestins.

Enseigne de Radio Londres

Enseigne de Radio Londres

C’est donc une radio qui diffuse des programmes en langue française du 19 juin 1940 au 25 octobre 1944. Cela commence lorsque les Allemands prennent de force la France, en commençant par le Nord. Désemparés, le gouvernement se réfugie à Bordeaux, et le Général De Gaulle, nommé quelques jours plus tôt cherche des moyens de poursuivre la lutte. Ainsi, le 16 juin, il se rend en mission officielle à Londres (pays qui fait parti des Alliés) où il retrouve le 1er Ministre Anglais, Winston Churchill, convaincu qu’il faut continuer les combats. Pendant ce temps en France, le héro de la Première Guerre Mondiale, le Maréchal Pétain, est au pouvoir et est vu comme le sauveur. Mais, de retour en France, le Général De Gaulle sait que Pétain veut arrêter les combats, c’est-à-dire signer l’Armistice et se soumettre aux nazis. Alors, De Gaulle refuse et retourne à Londres le 17 juin où Churchill le soutient. Dès le lendemain, le 18 juin, De Gaulle écrit son appel à la résistance dans son petit appartement du centre de Londres, et, à 18h30 il prononce son  Appel  aux armes et à la résistance au micro de la BBC: Vous pouvez d’ailleurs écouter l’intégral de du message en suivant ce lien !

Le général s’exprimera à 67 reprises au micro de la BBC.

 

Cependant, en France, le message est très peu entendu, mais il est retranscrit le lendemain dans la presse.  Alors, environ 1000 hommes décident de partir clandestinement à Londres auprès du Général De Gaulle

Ainsi, l’Appel du 18 juin est le 1er d’une longue série dans laquelle le Général De Gaulle appelle les Français à résister.

L'appel écrit du général De Gaulle

L'appel écrit du général De Gaulle

Aussi, avec l'émission « Les Français parlent aux Français (1940 – 1945) » , les ondes de la BBC diffusent des messages personnels qui se sont multipliés depuis le 1er juin 1944 : on en comptait près de 200. Voici des exemples de messages personnels dans cette émission

Diffusés jusqu’à quatre fois par jour pendant un quart d’heure, ces messages étaient destinés surtout aux réseaux et aux groupes de la Résistance. Par exemple, un extrait du poème de Paul Verlaine (un peu modifié car ils disaient « bercent » au lieu de « blessent ») : « Les sanglots lents des violons de l’automne… bercent mon cœur d’une langueur monotone » a été citée par Radio Londres à l’approche du débarquement de Normandie entre le 1er et le 5 juin 1944, parmi d’autres fausses informations pour être le plus discret possible. En voici d’ailleurs un extrait:

 

La radio donnait aussi l’alerte, puis la confirmation pour le déclenchement du sabotage des voies ferrées, à l’image du débarquement du 6 juin:

De même, la Radio de Londres diffuse des sketches, chansons, blagues et publicités détournées et elle est animée par des soldats du micro. Mais, elle ne faisait pas qu'informer les auditeurs. Elle organisait souvent de petites actions pour résister. Par exemple, La campagne des V : en janvier 1941, les soldats du micro de «Les français parlent aux français» appellent à écrire et dessiner des petits « V », partout dans les villes, symbole de la victoire. Cette action fut un succès. Ainsi, l’importance de la radio Londres se lit dans le fait qu’elle participa  en silence  à la Seconde Guerre Mondiale. Par les messages diffusés, les résistants avaient de précieuses informations afin de lutter contre l’Allemagne Nazie. Mais, les Allemands tentent de faire interdire l’écoute de Radio Londres en la brouillant, en confisquant les postes et en punissant les auditeurs...

 

Une  deuxième Guerre durant la Seconde Guerre Mondiale ?

 

A travers des éditoriaux, des chroniques, des sketches et des chansons, Radio Londres a mené pendant plus de 1500 soirs une  guerre des ondes  avec les radios concurrentes de l’époque.

Une affiche de la « Guerre des ondes »

Une affiche de la « Guerre des ondes »

Cette  guerre des ondes  s’ouvre entre la  radio résistante  qu’est Radio Londres, et les  radios totalitaires  comme Radio Paris pro nazie et Radio Vichy pétainiste. En effet avec la Radio Londres et des actes de résistance, la France Libre dénonce la vraie nature de Radio-Paris, notamment avec le fameux chant : « Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est allemand » sur l'air de la Cucaracha (un chant révolutionnaire d'Amérique latine) diffusé sur les émissions françaises de la BBC.

Radio Paris Ment

Radio Paris Ment

En voici d’ailleurs un extrait issu de l’INA

Célébré chaque année, l’Appel du 18 juin est devenu le symbole de la lutte menée par l’ensemble des hommes et des femmes qui se sont battus pour que nous vivions aujourd’hui dans une France libre et démocratique.

Une famille qui écoute attentivement la radio durant la Seconde Guerre Mondiale

Une famille qui écoute attentivement la radio durant la Seconde Guerre Mondiale

Ici Londres...

Bonjour Juliette, 

Très bon travail ! L'article est complet et donne beaucoup d'informations intéressantes. Il est aussi bien construit avec différentes parties séparées par des intertitres. Les photos permettent parfaitement de s'imaginer l'époque à laquelle tu fais référence. 

Je te félicite également pour le travail de documentation que tu as réalisé et c'est très bien de mettre tes sources en avant. 

Tu utilises beaucoup de guillemets en dehors des citations. Il faut faire attention, les guillemets dans la presse doivent être en priorité utilisés pour les citations. Si l'expression que tu utilises vient de toi ou est courante, il n'y a pas besoin de guillemets. 

Bonne continuation, 

Emilie, première année de journalisme à l'EPJT 

Commenter cet article

Archives

À propos

Blog d'infos, reportages, interviews ouvert à tout jeune 13 à 18 ans souhaitant découvrir le journalisme en publiant ses articles avec les conseils d’étudiants de l'Ecole Publique de Journalisme à Tours. Inscrivez-vous en cliquant sur la page "Devenez jeune reporter» vous recevrez votre carte jeune reporter avec cahier. Activité coordonnée par l’association «Jeunes reporters 8 à 18 ans» en Indre et Loire (37) proposant aussi des sorties, des ateliers journalistiques et un autre blog pour les 8/13 ans www.jeunesreporters8ans13ans.fr